5 conseils pour bien réussir son blog de voyage

le

Le blog de voyage est la mort des cartes postales. Il permet de construire un récit qui se met en scène au fur et à mesure que le voyage se déroule, bien supérieur en cela aux carnets de route des anciens “touristes” du XIX° siècle. Si vous avez envie de faire un blog de voyage et l’ambition qu’il soit lu par plus de personnes que votre cercle d’amis et votre famille, voici quelques conseils pour vous démarquer du lot.

Ne pensez pas à la monétisation

Les exploits des blogueurs célèbres qui attirent plusieurs dizaines de milliers de visiteurs chaque mois sur leur blog et en tirent suffisamment de revenus pour financer leurs voyages vous font rêver ? Vous serez peut-être l’un d’eux, mais ne vendez pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué, autrement dit, attendez d’avoir un bon contenu avant de le monétiser.

Il est toujours triste de voir un blogueur qui fait disparaître les quelques articles de son site web sous une couche de publicités aussi criardes que le maquillage d’un camion volé.

Penser directement à la monétisation va vous faire perdre votre naturel, vous allez chercher à reproduire les recettes qui marchent, la newsletter, le pdf, le format d’article pour plaire à Google. Autrement dit, vous allez perdre votre âme avant d’en avoir une.

Si vous êtes comme tout le monde, pourquoi irait-on vous lire plus qu’un autre ?

Maîtrisez (un peu) la technique

Il ne suffit pas d’ouvrir un blog WordPress n’importe où pour devenir blogueur. Comprendre comment réduire ses images avant de les télécharger, comment éviter de se faire pirater son blog, comment faire des sauvegardes… ces bases ne sont pas très compliquées, mais elles sont nécessaires.

Un blog de voyage, c’est du texte, des images, souvent des cartes, sur un site informatique. Comprendre comment on écrit pour le web, faire des bonnes photos, sans pour autant se prendre pour Mickaël Kenna, être facile à lire avec un site qui se charge vite, tout cela est essentiel.

Allez sur les réseaux sociaux

A chaque thématique son public. Ayez un compte Pinterest, un Instagram, un compte Facebook, participez à des groupes et des communautés… Pendant que vous êtes en voyage vous pouvez limiter votre activité au partage de contenu. Quand vous êtes de retour, il est temps de nouer des relations, échanger avec d’autres blogueurs, bref, socialiser et vous faire connaître.

Vous aurez de nombreux retours, directs ou pas sur votre site, et pleins d’exemples pour l’améliorer.

Par contre, évitez HelloCoton et tous les sites qui utilisent votre contenu. Pourquoi ? Pour ça (étape “maîtrisez beaucoup la technique”).

Soyez vous-même, soyez original

Vous êtes parti en WWOOFing en Australie ? Vous êtes loin d’être le seul. Donc si vous vous limitez à expliquer les formalités pour partir là-bas, vous avez peu de chances d’être intéressant. Par contre, si vous racontez réellement le travail que vous avez fait, si vous débordez sur l’histoire de la colonisation australienne, sur les races de moutons, sur la dure rencontre avec un kangourou et sur vos coups de blues de temps en temps le soir… vous serez moins “pratique”, moins “monétisable”, mais plus intéressant. Donc vous aurez plus de lecteurs !

Faites rire et faites rêver

Racontez vos mésaventures au second degré, n’hésitez pas à poster des photos de vos galères. Evitez d’insulter les locaux quand ça se passe mal (mais racontez sans détour les pièges à touriste et les arnaques).

Prenez de belles photos. Pensez aux détails, à l’ambiance. Dans un voyage, il n’y a pas que les paysages et les assiettes dans les restaurants. Faites de votre blog de voyage un véritable scrapbook, avec des photos de vos billets, des photomontages, des aquarelles ou des dessins que vous scannerez au retour. Un enfant qui joue, un étal délaissé, la ville qui se reflète dans les flaques d’eau…

Découvrez l’histoire et les légendes locales et racontez-les. Soyez curieux, passionnés, et partagez vos émotions, plutôt que vos kilométrages et vos horaires d’avion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *