Découvrir la Lituanie

le

Si vous savez situer précisément la Lituanie sur une carte sans y être allé, félicitations. Vous faites partie d’une élite rare ! Bien qu’elle ait intégré l’Union Européenne en mai 2004, la Lituanie reste un pays très mal connu, perçu comme mineur, perdu dans les zones froides de l’Europe du Nord, ayant peu de choses à offrir.

Rien n’est moins vrai ! La Lituanie a été pendant longtemps un des plus grands pays européens. Elle a gardé de son histoire complexe de très nombreux monuments, une architecture riche et des traditions beaucoup plus variées qu’on ne l’imagine.

Cerfs-volants sur fond de ciel gris à Palanga, en Lituanie
L’hiver, on fait des concours de cerf-volants sur les plages enneigées de la Mer Baltique

Melting Pot de l’Europe Centrale, elle a des paysages de toute beauté, uniques en Europe, qui ont pu résister à l’industrialisation et à la pollution de l’ère soviétique. Située sur la mer Baltique et pas sur la mer du Nord, elle a en été un climat doux et ensoleillé (et en hiver, par contre, là il fait froid). C’est un pays fascinant, qui mérite d’être découvert, bien que la destination soit chère.

Du grand-duché de Lituanie au satellite de l’URSS

Au XV° siècle, la Lituanie est un immense pays, qui va de la Mer Baltique jusqu’à la Mer Noire, formant une frontière politique et culturelle entre l’Europe de l’Ouest et l’Europe Centrale, d’une part et le monde slave d’autre part. Les troupes lituaniennes ont arrêté les Turcs face à Vienne, arrêté les Chevaliers Teutoniques à la bataille de Tannenberg.

Façade de maison en bois vert vif.
Les petites maisons en bois des khazars, autour de Trakaï, sont très colorées

La plus grande particularité de ce pays : c’est le dernier pays européen à se convertir au christianisme. Ce n’est qu’en 1382 que le grand-duc Jagellon se convertir au christianisme, mais une grande partie des lituaniens va rester attachée pendant encore un à deux siècles à la religion ancienne, un paganisme où les arbres et la nature a une grande importance.

Amoncèlement de croix en bois, sous la neige.
Les premières croix ont été posées sur cette colline, près de Siauliai au XIV° siècle, alors que de nombreux lituaniens étaient encore païen. On peut y voir une transposition dans la religion catholique des anciens rites.

On trouve encore les traces de cette culture dans la Lituanie d’aujourd’hui. Les maisons sont ornées de statues en bois pas tellement chrétiennes, des monuments comme la Colline aux Croix ont des allures en réalité bien peu chrétiennes. Surtout, la Lituanie est restée jusqu’à l’orée du XX° siècle un pays de grande tolérance religieuse. Dans sa capitale, Vilnius, on comptait autant de synagogues que d’églises catholiques, de très nombreuses églises orthodoxes et temples protestants.

Et autour du château royal de Trakaï, on trouve les maisons des khazars, un peuple musulmans converti au judaïsme qui lutta avec les lituaniens contre les turcs.

Vue du château de Trakaï se reflétant dans une eau calme
Au coucher du soleil, les tours du château se reflètent dans le lac

Le site de Trakaï est d’ailleurs extraordinaire : un château médiéval de briques rouges, isolé au milieu d’un lac où nagent les cygnes….

Une nature omniprésente

Traversée par le large fleuve Niémen, la Lituanie d’aujourd’hui est un pays de plaines et de douces collines qui descend vers la mer Baltique. Elle est bordée par un cordon dunaire unique en Europe, qui forme la lagune de Courlande, un espace maritime presque fermé, de très faible profondeur (entre trois et six mètres), faiblement salin.

Dunes sur l'isthme de Courlande
Le cordon dunaire, à Nida

La zone est un parc naturel protégé. Dans sa partie la plus étroite, vers Nida, à proximité de l’isthme de Kaliningrad, on peut, en étant au sommet de la dune, voir la mer des deux côtés !

L’été, l’eau est à une température très agréable, grâce à la faible profondeur, et des plages comme Palanga sont prises d’assaut.

Vue panoramique de la plage avec les dunes derrière
La plage de Palanga, l’été, avec une mer très chaude pour le “nord”

L’hiver, par contre, la mer gèle dans la lagune. Les pêcheurs qui vivent encore nombreux ici doivent casser la glace. De l’autre côté, les tempêtes peuvent être violentes. Elles vont racler le sous-sol marin et faire remonter des morceaux d’ambre, que les lituaniens “pêchent” littéralement. Car la Lituanie est “le” pays de l’ambre, et produit plus de 90% de ces résines fossiles.

Le reste du pays est très vert. On y voit souvent des monuments baroques superbes se détacher sur fond de forêt.

Dôme de zinc rouge et murs blancs
A proximité de Vilnius, un splendide dôme baroque se détache sur la forêt

Un “petit” pays à taille humaine

Vilnius, la capitale, a à peine plus de 500.000 habitants, la deuxième ville du pays, Kaunas (Kovno en russe) un peu plus de 300.000. Se balader dans les rues de Vilnius est merveilleusement agréable, on y goûte une véritable douceur de vivre, les terrasses sont accueillantes, les églises alternent entre murs de briques et murs de pierre blanche…

Eglise de briques rouges
L’église Sainte Anne à Vilnius est en briques rouges
Arrière de l'église Sainte Catherine
L’église Sainte Catherine, en pierre blanches, caractéristique du baroque slave

Les maisons paysannes traditionnelles

L’architecture paysanne traditionnelle a été préservée dans un grand musée en plein air. Il vous est possible de visiter des maisons de différentes époques. Le site est paisible, superbe, la variété des maisons, entre petites maisons de pêcheurs et grandes fermes, assez impressionnante.

Maison paysanne traditionnelle
Une maison paysanne traditionnelle, entièrement en bois, avec un toit en chaume. Le croisement des poutres sur le faite du toit se retrouve partout en Lituanie.

Le musée de l’ambre

Ou plutôt “les” musées de l’ambre, car il en existe plusieurs. A Palanga, un musée réunit plus de 4.500 pièces dans un cadre qui vaut le détour à lui tout seul. C’est la plus grande collection d’ambre au monde.

Collier de perles d'ambre
A Palanga, un impressionnant plastron fait de boules d’ambres

A Vilnius, on trouve côte à côte un musée, qui présente de belle pièces d’ambre, et une galerie d’art qui présente des créations modernes. Réservez un peu de votre budget pour cela !

Voilier ancien en ambre et bois
A Vilnius, ce bateau a des voiles toutes en finesse, faites de plaques d’ambre claire quasiment transparentes tellement elles sont fines

Alors, imaginiez vous que la Lituanie avait tellement à vous offrir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *