La Haute-Savoie, une destination prisée aussi l’été

le

Quand on parle de Haute-Savoie et de vacances, on imagine forcément l’hiver, la neige, le froid et le ski. Pourtant, cette destination au coeur des Alpes est aussi très prisée durant l’été par les touristes français et étrangers.

Le ski, c’est certain, mais pas que…

Bien sûr, le ski, la neige et les sports d’hiver sont les raisons principales de la venue des touristes chaque année dans ce département, pourtant, l’été, de nombreux vacanciers viennent aussi découvrir ce département niché au coeur des Alpes entre la Suisse et l’Italie. Mais pourquoi donc les touristes viennent-ils dans les Alpes au lieu d’aller en bord de mer comme les autres ?

La raison est simple, de par son positionnement dans la chaîne des Alpes, la Haute-Savoie propose de très nombreuses activités, comme on peut le voir sur Haute-Savoie-Tourisme, le guide touristique numéro un du département. Ainsi, durant les mois chauds de l’année, dehors le ski et bienvenue aux balades, à l’escalade, au rafting, à la via-ferrata, au parapente et de très nombreuses activités pour tous ceux qui aiment la fraîcheur et la nature. De plus, on y trouve aussi deux lacs, le lac d’Annecy et le Lac Léman, en plus de nombreuses rivières, la baignade est donc aussi au rendez-vous, même si l’eau n’est pas salée et est un peu plus fraîche ici.

Plus de 13 millions de touristes durant l’été 2015

Certes, c’est donc un destination touristique prisée durant les mois de Juillet et Août, mais qui aurait pu penser que ce département pouvait accueillir près de 13,5 millions de touristes l’été ? Et pourtant, la fréquentation est en baise durant les 20 dernières années, environ 5% durant ce laps de temps.

Parmi ces touristes, les français présents proviennent en grande partie du Nord de la France et les étrangers du reste de l’Europe. Les néerlandais y préfèrent le campings et les britanniques l’hôtel. On note d’ailleurs que la clientèle étrangère évolue au fil du temps et qu’elle favorise de plus en plus l’hôtellerie et les résidences de tourisme au détriment des campings et des hébergements collectifs. A noter tout de même que les campings voient une certaine stabilité depuis plusieurs années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *