Voyager en solo, bon plan ou galère

le

Voyager en solo fait peur à beaucoup de monde, en particulier aux filles. En plus de la peur de se faire agresser, il y a la crainte de s’ennuyer seul(e) ou de se retrouver totalement démuni(e) en cas de pépin, sans personne pour vous aider. Enfin, la chambre d’hôtel coûte plus cher quand on voyage en solo.

Dans les côtés positifs, il y a le fait de ne pas avoir à supporter quelqu’un d’autre avec soi, pendant tout le voyage, qui peut avoir des goûts ou un rythme de vie différent du vôtre. L’indépendance, donc, pour changer ses plans à la dernière minute, au gré de ses envies. La possibilité de faire plus facilement des rencontres. Et, tout simplement, le fait de ne pas rater un voyage.

Car très souvent, le premier voyage en solo, on le fait contraint et forcé, parce que la personne avec qui on devait partir fait faux bond à la dernière minute et qu’on n’arrive pas à lui trouver de remplaçant. Si l’expérience est réussie, on aura tendance à la renouveler, alors voici nos conseils pour que cela se passe bien.

Choisissez une destination adaptée au voyage en solo

Pour un voyageur habitué, quasiment toutes les destinations peuvent se faire en solo, mais pour le premier voyage, il vaut mieux se faciliter la vie. Les filles éviteront les endroits où la drague peut être trop insistante, comme certains pays musulmans, ou Rio pendant le Carnaval. Si vous voyagez en solo parce que votre moitié vient de vous lâcher , fuyez les destinations romantiques, ça ne fera que remuer le couteau dans la plaie.

Enfin, certaines activités doivent impérativement se faire à plusieurs, pour des raisons de sécurité. Randonnées en montagne, traversées du désert… si vous êtes seul, vous ne devez pas tenter, ou alors, au moins, prenez un guide !

Voyager léger

Un seul bagage que vous pouvez emporter partout avec vous sans vous fatiguer, parce que vous n’aurez personne pour le garder pendant que vous allez prendre le billet de train, acheter un dernier souvenir dans une boutique, demander votre chemin à un passant… que ce soit un sac à dos ou une valise à roulettes, la règle la plus importante est celle-ci !

N’oubliez pas la perche à selfie

D’habitude, on n’aime pas du tout cet accessoire. Mais là, vous n’allez pas passer votre temps à demander à des inconnus de vous prendre en photo. Donc la perche à selfie vous permettra d’avoir des photos souvenir de vous, bien faites. Mais n’abusez pas, et n’oubliez pas qu’elle est maintenant interdite dans certains endroits, notamment des musées.

Un livre, un journal, un carnet de route

Il y a des moments où vous serez inoccupé sans avoir envie d’engager la conversation avec les voisins. Ayez toujours sur vous de quoi lire – pour vous documenter sur le pays, par exemple – et de quoi écrire, votre journal, des cartes postales… Pouvoir rester seul sans s’ennuyer est le meilleur moyen de faire des rencontres, car on n’a pas la pression d’échapper à sa solitude.

Et donc… faites des rencontres

Papotez avec les gens, les serveurs, vos voisins au restau, dans les transports, aux terrasses des cafés. Soyez simplement attentif à ne pas être ambigu : vous cherchez à faire des rencontres, pas à draguer. (Enfin, vous pouvez aussi draguer, l’idée est d’éviter d’être mal compris et de se retrouver dans un mauvais plan parce que votre interlocuteur sera vexé, ou au contraire trop content de l’invitation que vous avez faite sans vous en rendre compte).

Baragouiner l’anglais

Il y a encore des tas d’endroits où les gens ne parlent pas anglais, ou très mal, mais, en règle général, dans les villes et les lieux touristiques, on trouve toujours quelqu’un capable de comprendre l’anglais et de vous répondre. C’est moins vrai pour le français, donc ayez le vocabulaire de base…

Soyez organisés pour parer aux pertes de papier et d’argent

C’est toujours nécessaire et on fera un article à ce sujet bientôt, mais c’est encore plus nécessaire quand on est solo. Ayez de l’argent sur vous – mais pas trop – dans plusieurs endroits, une copie de tous vos papiers, billets, le mieux est de la stocker sur internet, et le numéro de téléphone d’un copain prêt à vous dépanner en cas d’urgence, car le consulat ne vous fera pas de crédit.

Et voilà, en suivant ces quelques recommandations, il y a de fortes chances que votre premier voyage en solo se passe bien et que vous décidiez de repartir ainsi régulièrement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *